Cécile Dimouamoua, invitée par le président François Hollande, a assisté hier, le 10 mai 2015, à la cérémonie organisée à l'occasion de la journée nationale des mémoires de la traite de l'esclavage et de leurs abolitions.
Quelques photos et une interview accordée à BFMTV  pour immortaliser ce moment fort de notre histoire qui a eu lieu au jardin de luxembourg à Paris. 

La présidente de l'association IJE  répondait aux journalistes de la chaîne qui posaient la question sur des demandes de réparation financière.

Elle répondra sans équivoque être contre cette réparation financière car le sang versé par les esclaves n'a pas de prix!
Le préjudice est si important qu'aucune compensation financière ne pourra jamais effacer ces souffrances éternelles.
 
Aimé Césaire disait à juste titre que le "crime de l'esclavage est par nature irréparable"

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Agissons contre l'esclavagisme

Afin d'amener une réflexion plus éclairée sur l'esclavagisme en Lybie, Cécile Dimouamoua a souhaité partager avec vous ce texte poignant et emprunt d'espoir, rédigé pars ses soins.

Femme, agissons contre l'esclavagisme !